Châteaux de la Loire #7 – Beauval

Beauval1

Nous sommes le 10 mai, c’est les 6 ans de notre puce. Et pour fêter cela, nous avions décidé de lui offrir une journée au ZooParc de Beauval. Nous avons réussi à garder le secret jusqu’aux portes (je n’ai pas eu le temps d’immortaliser sa tête, elle croyait que nous allions visiter un énième château).

Beauval2

Dans un vaste espace boisé et paysager de 35ha, le ZooParc de Beauval est non seulement ludique et pédagogique, mais il participe surtout à de nombreuses actions de préservation et de reproduction d’espèces menacées. Il présente 10 000 animaux de 600 espèces différentes ce qui constitue l’un des plus importants bestiaire de France et d’Europe. Créé en 1980, Beauval est un zoo familial.

Beauval3

C’est le 1er zoo à intégrer en  France des espèces comme les fauves blancs, les okapis, les koalas ou plus récemment les pandas.

Beauval5

4 serres présentent oiseaux, grands singes, reptiles et animaux australiens. 3 plaines quant à elles une savane africaine (rhinocéros, girafes…), une famille d’éléphants et les animaux asiatiques (antilopes, tapirs…).

Beauval4

Nous avons réussi à assister aux 2 grands spectacles proposés : l’Odyssée des lions de mer avec les otaries et les Maîtres des airs avec une foule d’oiseaux en vol libre. Les otaries sont mignonnes et sont appréciées des enfants. En revanche nous avons comparé le spectacle des oiseaux avec celui du Puy du Fou et franchement les 2 se valent ! C’est époustouflant, les oiseaux nous rasent littéralement la tête et il y en a tellement que nous ne savons plus où donner de la tête !!!

Beauval6

Nous avons voulu terminer sur cette bonne note. Nous n’avons pas pu nous empêcher de comparer avec les autres zoos que nous avons visités et celui de Cerza reste notre préféré incontesté (même si le zoo de Saint-Félicien au Canada, est hors catégorie et si vous avez l’occasion, ajoutez-le à votre périple il vaut vraiment, sincèrement le détour!).

J’en profite pour vous présenter le petit dernier de la famille, que notre puce a adopté pour son anniversaire : Matt le lémurien (du nom de mon meilleur ami, allez savoir pourquoi !?!).

IMG_2162.jpg

Publicités

Châteaux de la Loire #6 – Chenonceau

Chenonceau1.JPG

Alors, je vous disais dans le 1er article que le programme n’était pas figé. En effet, nous avions prévu d’aller voir Langeais, mais l’idée de retourner dans la ville ne nous emballait pas. Mon mari voulait vraiment voir le château de Chenonceau, alors nous y sommes allés.

Chenonceau2.jpg

Le château de Chenonceau a appartenu à 6 femmes dont Diane de Poitiers. C’est Catherine de Médicis qui fit construire la galerie qui enjambe le Cher. Il est le seul château-pont au monde !

Il fut sauvé 2 fois de la destruction : à la Révolution et pendant la 2éme Guerre Mondiale. Durant cette période, il a souvent été utilisé par la Résistance (le côté nord était zone occupée, le côté sud était zone libre, le Cher faisant office de ligne de démarcation).

Chenonceau3.jpg

La visite de l’intérieur nous fait passer de chambres en salons et de librairie à cuisine. Toutes les pièces sont aménagées avec du mobilier du 16ème siècle. LA galerie Médicis est consacrée à une exposition retraçant l’histoire de ces 6 femmes qui ont fait de Chenonceau le château qu’il est aujourd’hui.

Chenonceau4.jpg

Entre tout ce qu’il y a à visiter à l’intérieur du château et les jardins, le site est immense. Pour en profiter un maximum il faut au-moins compter une demi journée. Petite anecdote, à votre arrivée et à votre départ, vous aurez droit à un concert de grenouilles ! Ma puce n’en ayant jamais vu s’est investie de la mission de les trouver dans les douves.

Châteaux de la Loire #5 – Azay-le-Rideau

Azay1

Juste avant de vous parler du château, je tiens à vous parler du lieu où nous avons déjeuné. A la sortie de la ville, derrière le château, il y a un pont qui traverse l’Indre. Là, un parking et les bords su fleuve sont aménagés pour s’y promener mais aussi pour y pique-niquer. Il suffit de se rendre au Bar de la Plage qui accepte que l’on s’installe en terrasse pour pique-niquer (et met même à disposition les boules de pétanques). Je ne saurais trop vous conseiller de leur commander les boissons (ou pourquoi pas une petite glace), histoire d’entretenir ce lieu collaboratif.

D’abord construit vers le 15ème siècle, il fut brûlé pour être ensuite reconstruit au 16ème siècle et achevé au 19ème.

Azay2.jpg

Ses façades, richement décorées, se reflètent dans les 2 miroirs d’eau qui le bordent, inspirant en son temps Honoré de Balzac qui le décrit comme le « diamant taillé à facettes serti par l’Indre ».

Azay4

Les appartements du rez-de-chaussée restituent les décors du 19ème siècle. Le 1er étage offre une immersion à l’époque de la Renaissance.

Jusqu’en 2019, nous pouvons admirer les oeuvres de Piets’O et Peter Keene : les enchantements d’Azay qui offrent un parcours onirique. Les artistes ont eu recours aux artifices des arts du spectacle de l’époque pour créer 6 installations animées d’objets merveilleux.

Azay3

Oui ce château est merveilleux. Il est pour moi, l’idéal du château de conte de fée comme on peut l’imaginer enfant. Azay-le-Rideau est, avec Villandry, mon préféré.


Sources : Azay-le-Rideau et Le Guide du Routard

Châteaux de la Loire #5 – Goupillières

Goupillieres1

En 1962, un petit garçon, alors âgé de 10 ans,venait jouer sur les ruines. En 1984, ce même petit garçon hérite de l’endroit et commence les fouilles. C’est en 2000 que la Vallée Troglodytique des Goupillières ouvre au public.

Goupillieres2.jpg

Entouré d’archéologues, historiens et autres spécialistes du patrimoine médiéval, il redonne vie à 3 habitations (jusqu’à 8 personnes pouvaient y vivre) en reconstituant les intérieurs avec les ustensiles et objets de l’époque, en introduisant des animaux que l’on pouvait y trouver : cochons, lapins, ânes, chèvres… Il y a un potager où l’on trouve des légumes oubliés.

Au minimum 9 familles de paysans ont vécu ici du Moyen-Age jusqu’en 1906.

A l’époque, 90% de la population était paysanne. S’ils occupaient beaucoup de leur temps à l’agriculture, l’hiver ils étaient carriers et travaillaient à l’extraction du tuffeau. Cette belle pierre calcaire a permis de construire 200 châteaux, 700 églises et de nombreuses maisons du Val de Loire.

Goupillieres3

C’est une autre vision des châteaux de la Loire, cela nous remet les pieds sur terre et nous rappelle que les châteaux ne se sont pas construits seuls. Nous avons pu expliquer à notre puce l’envers du décor. Pas sûre qu’elle ait compris toutes les subtilités : « les gens vivaient tous dans la même pièce et sans télé ! » (merci société de consommation).

Châteaux de la Loire #4 – Rivau

Rivau1

Un bel ensemble architectural des 15ème et 16ème siècles doté d’un authentique pont-levis. Il aura fallu une vingtaine d’années pour le restaurer. Dans la tradition de mécénat qui rythmait la vie des châteaux, les créations d’artistes de notre temps dialoguent avec les œuvres d’art des siècles passés.

Rivau1

Pas moins de 14 jardins (dits de contes de fées) ont été créés dans le parc du château.

Rivau2.jpg

Outre les maîtres-œuvres et architectes des 15ème et 16ème siècles qui ont laissé leurs marques dans le château et ses communs, de nombreux artistes contemporains sont présents au Rivau aussi bien dans le parc que dans le château.

Rivau3.jpg

Personnellement j’ai été déçue par ce château qui a certes réussi à sortir son épingle du jeu grâce aux jardins, mais c’est un désastre dans les intérieurs !

Trop de restaurations tue la restauration et ici, le château en a perdu son âme. Il est très cher pour ce que c’est (notre fille a même payé alors que ç’a n’est pas le cas dans la majorité des autres châteaux !!!). Il faudrait qu’ils songent à faire 2 tarifs comme à Villandry : un tarif jardins et un tarif complet château + jardins.


Sources : Château du Rivau et Le Guide du Routard