En Ecosse #17 – Edimbourg 2

Le voilà. Le voilà le dernier jour de notre séjour, le dernier jour de vacances…

Il fait un temps superbe, durant la journée nous finirons avec les manteaux dans les sacs et les pulls autour de la taille !

Nous avons eu le bus cette fois-ci et nous sommes allés directement au National Museum of Scotland où nous avons eu une très agréable surprise !

Inauguré en 1998, ses 5 étages retracent l’histoire de l’Ecosse. Sa collection éclectique couvre divers domaines comme l’histoire naturelle, l’archéologie, les technologies scientifiques et industrielles, les arts décoratifs de l’Egypte ancienne, de l’Islam, de la Chine, du Japon, de la Corée et du monde occidental.

Ecosse1Ecosse2Ecosse3

Ce musée est gratuit ! C’est à noter parce qu’en France c’est une denrée rare. J’ai eu un réel coup de cœur parce qu’il est beau, propre et très bien agencé. Je suis fan des scénographies anglo-saxonnes. Pour moi ils ont tous compris à comment les rendre intéressants et attractifs pour y faire venir le public. Nous nous prenons trop au sérieux en France (et je sais de quoi je parle puisque j’ai fait l’Ecole du Louvre !).

Le National Museum of Scotland est aussi attirant pour les enfants que pour les adultes. Nous n’avons pas vu le temps passé et nous y sommes restés toute la matinée. Ma puce a voulu tout voir, tout touché, tout essayé. Je vous le recommande donc vivement.

Nous sommes partis nous balader dans les rues d’Edimbourg : le Royal Mile surtout. Comme vous pouvez le voir, il a fait un temps délicieux.

Ecosse1

Ecosse2.jpg

Comme pour Londres, les façades méritent un bon ravalement. C’est dommage parce que ça donne un air triste à la ville (heureusement qu’il y avait du soleil !!!).

Les fameuses Closes sont d’étonnants passages qui mènent d’un quartier à un autre (parfois il faut monter beaucoup… beaucoup de marches).

Le quartier de la gare grouille, c’est un point névralgique de la ville où l’on doit composer avec les bus, les voitures, alors que sur le Royal Mile tout est piéton. Donc même au niveau sonore c’est plus agréable.

Nous avons fini notre journée dans une boutique qui est assez particulière. Je les suis sur Facebook depuis 1 an environ, mais avant de savoir qu’il s’agissait d’un magasin, je savais qu’ils tissaient leurs tartans et cousaient leurs kilts eux-même. Ils postent parfois des vidéos sur leur page : Tartan Weaving MillOn ne peut pas le louper, il est au pied du château d’Edimbourg.

Ecosse3.jpg

Nous sommes arrivés en-dehors des heures de visites qui permettent de voir les machines à tisser fonctionner, mais elles sont entourées de vitres. Ils fabriquent donc leurs propres tartans, les kilts mais aussi les cornemuses. D’ailleurs, le monsieur que vous voyez sur l’une des photos est en train d’en fabriquer une (il porte un tartan totalement créé sur place et dénommé ni plus ni moins que tartan de la Paix).

Ce magasin est gigantesque ! Je crois qu’il y a 2 ou 3 niveaux. Je n’ai pas pu résister à acheter 2 coupons de tartans pour faire des jupes plissées à ma puce. Nous en avons aussi profité pour faire nos cadeaux de Noël.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s